Le bon roi Dagobert

28 Sep

Y a des gestuelles dans les bouquins qui me restent en tête, que j’essaie de visualiser, et parfois de reproduire pour  m’assurer que ça existe aussi dans la vraie vie.

Je me souviens quand j’étais petite, les jeunes du club des cinq se donnaient souvent des « bourrades amicales. » Sans prévenir. Ils discutent, ta mère ça va ouais super, et pof : « Ils se donnèrent une bourrade amicale. »

Je trouvais ça bizarre comme concept, mais ils faisaient ça très souvent donc j’ai fini par essayer. Dans la vraie vie donc, j’ai pu constater, ça passe pas trop. C’est ou gênant – Mais, qu’est-ce tu fais Jean-Marie ? – Euh … je te donne une bourrade amicale? ; ou très mal compris « Mais voyons nique ta mère! »

Quand les gens meurent (pas dans le club des cinq), ou quand le désespoir envahit quelqu’un, les gens des bouquins se tordent régulièrement les mains. Pareil, j’ai souvent essayé  pour comprendre, mais j’ai du mal à voir exactement comment ça se passe. Est-ce qu’une main tord l’autre dans l’espoir de lui faire du mal, de l’étouffer? Ce serait idiot parce que les mains ne respirent pas. Je comprends pas. Mais à chaque fois que je lis cette expression, j’essaie.

En anglais c’est pareil, voir encore pire parce que je connais bien moins d’expressions qu’en français. « Ca me fait une belle jambe par exemple, » je sais ce que ca veut dire, j’essaie pas d’imaginer.

En anglais, les gens « roll their eyes » assez souvent, c’est à dire qu’ils roulent leurs yeux. Dans ma tête, ça donne des mecs assez balaises pour faire faire à leurs yeux des tours complets sur eux-mêmes dans leurs globes oculaires (j’ai bien mis dix secondes à trouver comment ça s’appelait, et je vais bien évidemment vérifier que ça existe a l’heure de la relecture) (ou pas). Bref, ils sont forts ces américains.

J’imagine ensuite la gueule interloquée de l’interlocuteur du rouleur d’yeux, qui ajoute « impressive Josh, mais enfin quand même, c’est pas le sujet. »

(J’ai pas essayé dans la vraie vie ça ; quelque chose me dit que l’œil blanc et l’air possédé en pleine conversation ça passe encore moins bien que la bourrade amicale.)

Publicités

Oui?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :